|

Le Printemps de l’optimisme – décryptage


Qu'est ce que le printemps de l'optimisme ?

À chaque étape de ma vie, j’ai été confronté à ce paradoxe bien français d’une confiance individuelle très forte et d’une défiance collective qui fait de nous le peuple le plus pessimiste au monde. Cette sinistrose et ce catastrophisme nuisent à notre santé, à notre assurance et à notre relation aux autres. Ils gâchent nos atouts. Ils plombent notre élan et ne construisent rien.
J’ai donc décidé d’agir en constituant, dès 2013, une avant-garde de l’optimisme, sorte de cohorte multidisciplinaire formée de présidents d’organisations professionnelles, d’entrepreneurs, de dircoms, d’experts et de philosophes, d’auteurs, de dirigeants de médias et de journalistes.
Nous avons ensemble défini quelques objectifs phares :
  • Briser le cliché selon lequel l’optimisme est fait pour quand ça va bien, pour les naïfs ou les nantis. Bien au contraire. C’est plus encore face aux difficultés que nous devons mobiliser nos énergies positives.
  • Ne pas nier les difficultés mais montrer ce qui est positif, beau, ce qui fonctionne, valoriser les traceurs, les innovateurs, les entrepreneurs, les « faiseux » plutôt que les « diseux », privilégier les solutions aux problèmes.
  • Diffuser des conseils pratiques afin d’utiliser nos ressources naturelles pour aller de l’avant et être heureux.
Ces rencontres ont conduit à un pari fou : inviter le grand public et tous les Français à se rassembler et à libérer leurs énergies positives.
Nous avons pour cela mis en place, avec nos partenaires, un mouvement actif tout au long de l’année avec des rencontres, des débats, des réseaux sociaux et un portail de l’optimisme diffuseur d’actus positives, d’astuces et de conseils pour agir.
Chaque année, cette communauté grandissante se retrouve et se rencontre également à Paris, lors d’un événement exceptionnel organisé au Conseil économique, social et environnemental, pour un moment intense avec de grands débats, des ateliers de développement personnel et des animations ludiques. Pour que l’optimisme continue à se développer, nous avons également décidé d’aller à votre rencontre, où que vous soyez.
En attendant, l’aventure continue. Engagez-vous, rejoignez le mouvement !
Prenez votre part de cette action d’intérêt général. Suivez nos messages. Relayez nos informations.
L’Optimisme a besoin de vous tous !”
Thierry Saussez, Créateur du Printemps de l’Optimisme

Le manifeste de l'optimisme

Nous sommes les champions du monde du pessimisme. Pourtant, à l’opposé de cette défiance collective, nous avons confiance en nous sur le plan individuel. La majorité des Français se déclare heureuse dans sa vie personnelle et professionnelle.

Dans la sphère de proximité, pour protéger nos proches nous n’étalons pas nos états d’âme, nos contrariétés, nous prenons sur nous et relativisons.

Cette hygiène de vie positive, nous voulons l’appliquer à notre comportement collectif, à notre regard sur la France et sur le monde.

  • D’abord, parce que nous le savons aujourd’hui : de la même façon que la réussite d’une personne ne dépend pas uniquement de ses origines ou de sa formation, la prospérité, la croissance d’un pays ne sont pas seulement fonction de critères matériels comme le climat, les ressources, les matières premières, etc. Le développement dépend aussi de facteurs psychologiques et mentaux, du moral d’une personne comme d’une nation.

  • Ensuite, parce qu’il est temps d’en finir avec l’idéologie de la résignation pathologique : plus encore que de traitements ou de médications, notre santé mentale est fonction de nos ressources personnelles pour nous épanouir ou surmonter les épreuves. La psychologie positive n’a que quelques décennies mais déjà les recherches sur le cerveau le prouvent :            le meilleur médicament, c’est nous !

  • Enfin et surtout, parce que nous récusons l’idée que l’optimisme est fait pour les beaux jours, quand tout va bien, pour les béats et les nantis. Plus c’est difficile, plus il faut mobiliser des énergies positives. Au moment où rôdent autour de nous la barbarie, la folie meurtrière, les extrémismes, nous affirmons qu’il faut dépasser l’indignation proclamatoire. C’est la somme de nos engagements individuels qui fait et fera de la société française une société plus forte, plus unie, plus bienveillante.

Oui, avec la crise, des millions de Français sont en galère. Mais justement, la fraternité n’est pas la démission, le repli sur soi. Le défaitisme, le déclinisme, la sinistrose dépriment la consommation, l’investissement, la création des richesses qui sont nécessaires à l’expression de la solidarité nationale. C’est pourquoi, contre le « french bashing », nous voulons dire haut et fort que la France a des atouts formidables.

  • Notre pays enregistre un taux de natalité record en Europe, ce qui n’est pas une marque de défiance envers l’avenir.

  • La France reste l’une des premières puissances mondiales sur les plans agricole, maritime, aéronautique, spatial et militaire.

  • Notre tissu économique est l’un des plus diversifiés d’Europe avec ses artisans, ses commerçants, ses TPE, ses PME et ses grandes entreprises qui rayonnent aux quatre coins de la planète, notamment dans les domaines du luxe, de l’énergie, des transports, de la construction.

  • Nos créateurs, nos innovateurs, nos chercheurs, nos médecins, nos sites historiques, nos équipements culturels, nos paysages, nos terroirs, nos vignobles, notre hôtellerie, notre gastronomie classée au patrimoine mondial de l’humanité font de la France un pays unique et attractif.

  • Du fait de notre histoire et de notre culture, notre langue et nos valeurs sont universelles et parlent d’une façon singulière au monde entier où l’on a toujours envie de France, parfois même plus que chez nous.

Oui, nous avons les ressources, les talents, les capacités. Il ne tient qu’à nous de briser le cercle délétère de la défiance et de faire de la somme de nos confiances individuelles une grande force collective.

Voilà pourquoi, ensemble, nous entendons promouvoir la confiance et faire de l’optimisme une cause d’intérêt général.

En signant ce manifeste, vous aussi, vous vous engagez pour l’optimisme, et rejoignez les
plus de 2 000 signataires !

Découvrez tous les grands signataires !

Qui est Thierry Saussez ?

Né le 8 février 1949, il est l’un des leaders de la communication institutionnelle et publique en France, également le créateur du Printemps de l’Optimisme et l’auteur du “Manifeste pour l’optimisme”, des “101 mots de l’optimisme” et des “50 bonnes raisons de choisir l’optimisme”.

Lire la suite

Qu'est-ce que le Printemps de l'Optimisme ?

Un mouvement unique pour faire progresser l’optimisme en France et diffuser les énergies positives.
Avec des événements à succès à Paris et partout en France pour aborder les thématiques du développement personnel et professionnel.

En savoir plus