Contenu optimiste...

16
Mar

METROPOLE NICE COTE D’AZUR soutient le Printemps de l’Optimisme !

Optimiste ? Comment ne pas l’être quand on habite sur une terre où le soleil brille 300 jours par an ? La nature a répandu ses faveurs sur notre Métropole Nice Côte d’Azur.

Bien sûr, on peut avoir le soleil partout mais une telle lumière, non ! Cette luminosité exceptionnelle du ciel a attiré les plus grands peintres. Renoir, Matisse, entre autres, ont tenté de percer le mystère de cette clarté. La luminothérapie se pratique ici depuis fort longtemps et sans recours aux artifices.

Nous avons bien d’autres raisons naturelles de ne pas être moroses.

Existe-t-il une autre région au monde où l’on puisse plonger dans la mer et une heure plus tard skier sur les pentes enneigées?

Existe-t-il une autre région où après avoir exploré les fonds marins,  l’on parte en randonnée dans une nature sauvage offrant une diversité inouïe de paysages et de végétations ?

Tandis que tortues-luth, dauphins et baleines croisent au large de nos côtes, l’aigle royal, le chamois et le mouflon sont les hôtes d’un haut pays à l’environnement préservé avec ses grandes forêts, ses alpages et ses lacs innombrables. C’est le miracle de ces Alpes qui achèvent leur course en épousant la Méditerranée.

Les hommes ont su apporter leur contribution en complétant l’œuvre de la nature. Au fil des siècles, ils ont sculpté le paysage en transformant les pentes en restanques cultivables, en forgeant des villages comme autant d’œuvres d’art accrochées à la montagne dans des positions souvent vertigineuses.

L’optimisme de ceux qui vivent sur ce territoire, plonge ses racines dans un passé très riche et se nourrit également des réalités du présent et des ambitions pour le futur.

Les équipements sont nombreux et à la mesure du patrimoine naturel : 7 ports sur les 120 km de côte, des dizaines de km de plages aménagées, 7 stations de ski offrant 350 km de pistes.

L’effervescence festive, sportive et culturelle est permanente avec plusieurs centaines de manifestations chaque année.

Les musées et autres lieux d’exposition sont innombrables. Le dernier en date, le musée national des Sports, hébergé sur le site du nouveau stade de l’Allianz Riviera, attire un nombreux public depuis son ouverture en 2013.

En ce début de 21e siècle, la Métropole Nice Côte d’Azur se veut plus que jamais la terre d’un optimisme qui est d’abord celui de la volonté :

  • La volonté de construire un territoire économiquement fort, massivement investi dans le numérique et les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Dès 2010, Nice a été la première ville équipée du « sans contact mobile », avec des applications dans les domaines des transports, du commerce, du tourisme, de la culture. En février dernier, le cabinet américain Juniper Research a classé la ville parmi les 5 premières « smart cities » à l’échelle mondiale aux côtés de Barcelone, New-York, Londres et Singapour.
  • La volonté de préserver l’environnement et la santé de la planète grâce à une politique de développement durable très ambitieuse en matière d’espaces verts et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.
  • La volonté d’offrir les meilleurs services et notamment dans les transports en commun grâce au réseau de tram avec le lancement des travaux de la ligne 2, grâce à la mise en place du ticket de bus à 1 euro quelle que soit la distance parcourue à l’intérieur du territoire de la Métropole.
  • La volonté d’offrir les meilleurs soins. Nous inaugurons cette année l’hôpital Pasteur 2 qui a été le plus grand chantier hospitalier de France.

Grâce à ces trésors de la nature et à ces travaux des hommes, on cultive l’optimisme depuis longtemps sur notre territoire.

« Le printemps de l’optimisme » trouvera ici le terreau favorable à son déploiement. Ce festival des énergies positives trouvera ici les ondes propices à son fleurissement.

La Métropole Nice Côte d’Azur offre bien la meilleure des thérapies pour renouer avec le bonheur de vivre.

Leave a Reply