Dominique Mercier

Présidente de Clair de Terre

Dominique Mercier

Présidente de Clair de Terre
twitter-icon facebook-icon linkedin-icon

Biography

QUI SOMMES-NOUS ?

La mission de mon agence CLAIR DE TERRE est d’accompagner ses clients dans le management de leur notoriété. Nous nous attachons à concevoir et déployer leur stratégie éditoriale, leurs relations avec les publics ainsi que leur communication digitale.

Très au fait de la mutation profonde du monde de la presse et des nouveaux outils et pratiques liées à l’avènement du digital, l’agence répond à leurs besoins de notoriété en croisant plusieurs approches complémentaires et incontournables aujourd’hui.

Notre démarche mixe une expérience très solide des relations presse, et notamment des relations médias à haut niveau avec de la création de contenus, d’images et d’évènements. L’agence conçoit également les outils nécessaires à un présence web impactante.

Passionnée par la mutation du monde du travail, CLAIR DE TERRE s’engage aussi auprès de ses clients dans la recherche de réponses appropriées aux nouvelles attentes des salariés et des citoyens de manière générale.

L’agence elle-même est basée dans un espace de co-working.

Ses domaines privilégiés sont: l’industrie, l’aménagement du territoire, le développement durable, l’habitat, le High Tech, la vie au travail, l’agriculture, et le mécénat.

Nous avons une expérience tant du secteur privé que du secteur public.

Un de nos clients les plus anciens est fort d’une compétence indiscutée dans l’amélioration de la qualité de l’air et le développement durable.

Un de nos clients les plus récents est un acteur important dans le développement de pratiques de démocratie participative.

Au sein de l’agence nous partageons un goût prononcé pour la culture.

 

POURQUOI l’OPTIMISME ?

L’agence a été créé il y a une quinzaine d’années en s’appuyant sur une identité et des valeurs liées à son nom, CLAIR DE TERRE. De la clarté d’abord, certes intellectuelle mais aussi humaine, donnant du prix aux relations entre nous et avec les autres, et porteuse d’un rayonnement réconciliant l’humain et la performance.

Bien sûr d’abord nous avons cherché à nous ranger du côté du respect pour les êtres et l’environnement dans toutes nos missions.

Mais aussi nous nous sommes attachés à maintenir toujours ce qu’on appelle aujourd’hui la « positive attitude ».

J’ai toujours été étonnée de l’acharnement avec lequel les managers de qualité renonçaient dans leurs relations de travail à la spontanéité, au plaisir, à l’humour. Comme si la réussite professionnelle devait nécessairement apporter son cortège de frustrations, de raideur, d’austérité. Les résultats étaient-ils à ce prix ? Le présent démontre que non. Bien au contraire avec l’avènement de la génération Y les entreprises rivalisent de mesures destinées à rendre leur environnement de travail plaisant, à réconcilier vie privée et professionnelle, à retrouver des valeurs fortes qui donnent du sens au développement de leurs activités.

Il était donc très naturel que mon agence adhère au mouvement de l’optimisme. Non pour développer un discours naïf sur le bonheur, non pour nier le malheur qui peut s’abattre sur certains pays et parfois sur les hommes, non pour renoncer à des révoltes et des refus face à l’inacceptable.

Mais pour lutter farouchement contre le cynisme, les commentaires et les attitudes perpétuellement négatives et critiques, l’impossibilité de reconnaître notre chance d’être né de ce côté-ci du monde, baigné de culture et de démocratie. La façon bien française de dénigrer le bon de l’existence, la difficulté à s’enthousiasmer, s’émerveiller, faire preuve de gratitude. Savoir sourire, dire merci, chanter, danser sans craindre les jugements et être taxé de ridicule.

La volonté d’optimisme portée par le Printemps de l’Optimisme est animée par une certaine vision de la vie qui développe des énergies positives et permet aussi de se tourner vers un avenir meilleur. L’amertume, l’esprit de revanche, la vindicte a poussé les nations dans les pires moments de leur histoire. Positiver signifie aussi trouver les voies de la finesse et de l’intelligence pour résoudre les problèmes qui existent tout en étant porteur d’espoir.

Dominique Mercier, Présidente de Clair de Terre